Baselle

DESCRIPTION

Nom scientifique : Basella Alba ou Epinard de Malabar

Nom français : Baselle

La Baselle est une plante appartenant à la famille des Basellaceae, originaire d’Asie du Sud. Ce sont des plantes herbacées grimpantes à courte durée de vie. Substitut de l’épinard, la Baselle est une plante qui trouve son épanouissement dans des milieux tropicaux. C’est une liane qui peut grimper jusqu’à 10 mètres de long. Ces feuilles sont larges et arrondis et peuvent varier entre 5 et 15 centimètres de long. De couleur vert clair et souvent légèrement teintées de rouges, les feuilles sont comestibles crues ou cuites. Il en est de même pour la tige qui peut tout autant se consommer de la même manière. On y retrouve aussi des petites fleurs blanches-verdâtres, roses pâle ou pourpres, groupées en épis ainsi que des petites graines noires. Ces fruits faisant la taille d’une perle sont imbibés d’un liquide pourpre-violé.

REPRODUCTION

La reproduction de la Baselle se réalise en replantant une bouture. Il est possible de replanter une tige directement après l’avoir coupée ou bien de la faire tremper quelques jours dans un récipient afin qu’elle puisse développer d’autres racines. Cependant il est important de creuser un trou suffisamment profond pour que la liane puisse tenir en place à l’aide d’un tuteur qui lui servira d’appui.

UTILISATION

Alimentation

Les feuilles et les tiges sont comestibles et peuvent aussi bien être consommées en salade crue qu’en plat de légumes cuits. La Baselle offre alors une saveur comparable à celle de l’épinard européen cultivée dans un milieu tropical. Elle est notamment appréciée dans la cuisine chinoise ou japonaise intégrée dans des plats chauds.

Teinture

Les fruits noires qui poussent en grappe sur la tige, contiennent un liquide très adhérent à la peau et au textile. Ce jus peut également servir de teinture temporaire sur cheveux clairs qui part au shampoing. Pour obtenir de la teinture il suffit simplement de récolter les fruits en quantité puis de les écraser à l’aide d’un pilon dans un récipient suffisamment creux pour récupérer la teinture. Il est possible d’immerger un textile blanc pour que le jus s’y imprègne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *